C’est la rentrée pour deux de nos infirmiers au bloc opératoire, Agnès Chanteperdrix et Romain André, qui sont partis lundi en Formation IBODE (Infirmier de Bloc Opératoire Diplômé d’Etat) à l’Ecole d’Infirmiers de Bloc Opératoire des HCL grâce au financement de la Croix-Rouge française.

Retour sur leur parcours, leur vision du métier d’infirmier en bloc opératoire et leur projet professionnel.

Romain, diplômé en 2014, a directement rejoint les Massues où il a travaillé pendant 4 ans en chirurgie, puis 4 ans au bloc opératoire.
Agnès, diplômée en 2000, a expérimenté différentes fonctions : infirmière à domicile pour une association, infirmière libérale, cadre de santé dans le médico-social. « Après 20 ans de carrière et des questionnements sur ce qui m’attirait vraiment, j’ai pris la décision de m’orienter vers le bloc opératoire ». Plusieurs raisons l’ont menée au Centre des Massues en 2021 : la spécialisation du bloc en orthopédie / rachis, les spécificités du plateau technique et la taille humaine de l’équipe.

Agnès et Romain aiment leur métier car il allie humanité et technicité. Le rapport humain se fait d’une part avec le patient, qu’il faut accueillir et apaiser avant l’opération, et d’autre part avec les collègues, avec qui ils ont développé un bon esprit d’équipe, un partage de connaissances et un soutien permanent. « Ce qui me plait dans le métier d’infirmier au bloc, c’est aussi la technicité et la rigueur, essentielles lors des opérations » explique Romain. Etre partie prenante d’un travail pluridisciplinaire et collaboratif avec les IADE, les médecins anesthésistes, les chirurgiens, les aides-soignants, la stérilisation est également ce qui plait à Agnès, qui sent une vraie « dynamique d’amélioration dans le service, un apprentissage continu entre compagnonnage et travail personnel, pour connaître les bonnes pratiques, maitriser le nouveau matériel… ».

La formation IBODE a été une évidence, la suite logique de leur parcours professionnel. « Cette formation m’apportera tous les outils et connaissances nécessaires pour exercer en tant qu’IBODE » indique Agnès. « C’est aussi une reconnaissance des compétences, ça apporte de la crédibilité et des responsabilités au sein de l’équipe » ajoute Romain.

La formation IBODE dure 2 ans et est reconnue depuis 2002 comme Master 2. C’est une alternance entre cours théoriques et stages pratiques dans différents établissements permettant de travailler sur plusieurs spécialités : orthopédie, chirurgie viscérale et vasculaire, stérilisation et hygiène hospitalière…

Agnès pense déjà à son retour aux Massues « Grâce à cette formation, je pourrais transmettre mes connaissances acquises à mes autres collègues pour que chacun puisse bénéficier de cette formation financée par la Croix-Rouge française ».